Oranges complètement givrées, toniques, éclairs d'énergie, me revoilà !
Que voulez-vous, ça fait 15 jours que je buttais sur cette envie de faire un dessert avec de l'orange. Envie d'acidulé, de pep's, d'un bon coup de fouet dans mes habitudes gustatives.
Un glaçage comme figé dans son mouvement, des zestes, une crème pâtissière agrémentée d'un caramel à l'orange.
Ça déménage, c'est frais, c'est la rentrée de keepcoolkitchen (et il était temps !)

La recette :
Pour le caramel d'orange :
-le jus d'une orange
-100g de sucre roux
-1 pointe de couteau de cannelle en poudre
-1 cuillère à café de the noir agrumes (pour ma part le subtil et délicieux thé L'Été de Fauchon)

Dans une casserole, portez à ébullition le jus d'orange, le sucre, la pincée de cannelle, et le thé.
Laissez bouillir 2 min, puis filtrez pour enlever les feuilles de thé.
Reportez à ébullition, jusqu'à temps d'obtenir un caramel épais d'une belle couleur rousse.

Pour la crème pâtissière 
-le zeste d'un quart d'orange
-50cl de lait entier
-6 jaunes d’œuf 
-120g de sucre semoule
-50g de Maïzena
-50g de beurre

Versez dans une casserole le lait .Portez à ébullition, coupez le feu. Ajoutez les zestes d'orange.
Dans un saladier, mélangez le jaune d’œuf, le sucre et la maïzena. Faites à nouveau bouillir le lait quelques secondes. Ajoutez une petite quantité de lait à la préparation. Mélangez puis ajoutez le reste de lait et mélangez au fouet.
Filtrez la préparation dans une casserole. Faites chauffez sur feu moyen en fouettant continuellement. Quand la crème commence à épaissir, retirez du feu et ajoutez le beurre. Continuez de fouettez pour bien incorporer le beurre.
Mettre au frais.
Pour la pâte à choux, prenez celle de Christophe Felder, la meilleure à mon goût !
Quand vos éclairs sont prêt, percez-les en dessous. Prenez le caramel d'orange et versez-le sur la crème pâtissière. Avec une spatule, donnez quelques tours, de façon à marbrer la crème de caramel. C'est là tout le délice de la recette: quand on croque dans l'éclair et que l'on a sous la langue un peu de caramel liquide, bien vif, et la crème toute onctueuse.
Mettez le tout dans une poche à douille munie d'une douille à fourrer les choux, et remplissez vos éclairs.
Pour le moment, mon glaçage est issue d'une expérience. Ce résultat irrégulier est le fruit d'une combinaison entre l'isomalt et une matière un peu spéciale. Je vous en reparle dès que j'ai trouvé une technique fiable !

À bientôt mes oranges pressées !

 


Comments

09/21/2013 5:11am

C'est superbe, bravo !

Reply
09/22/2013 8:06am

Elles sont magnifiques tes photos. Cela donne tout de suite envie soit d'y goûter ou de les faire

Reply



Leave a Reply